top of page
  • Photo du rédacteurMonique Ensuque

L'enfant ne doit pas être comme un pot qu'on remplit de savoirs


L'éducation consiste à comprendre l'enfant tel qu'il est, sans lui imposer l'image de ce que nous pensons qu'il devrait être. Jiddu Krishnamurti


Sans remettre en question l'investissement de chacun dans l'éducation de nos enfants, certaines façons de penser peuvent être mises en discussion. Aujourd'hui je prendrai un exemple bien précis.


Une maman, dont l'identité ne changera rien à ce qui suit, avait une idée bien claire de ce qui l'attendait lorsqu'elle a décidé de devenir mère. Elle avait été enfant et lors de nos échanges, elle se sentait à l'époque bien équipée pour ce rôle. Malgré la fatigue des premières années dûe entre autres au manque de sommeil, à la mise en place d'organisation spécifique, aux différents stress liés à la sécurité ou à la santé de sa fille, "tout roulait"... Tout a basculé lorsqu'elle a commencé à se confronter aux nombreux "NON", aux crises de pleurs, de colère... Ca n'allait plus comme elle l'avait décidé. Elle raconte qu'elle se souvient d'avoir pris quelques fessées lorsqu'elle était jeune, me dit que ça ne l'a pas tuée mais qu'en y réfléchissant, ça ne lui a rien apporté et qu'en plus aujourd'hui, c'est interdit. Comment faire parce qu'elle veut faire différemment. Elle lit de nombreux ouvrages, elle essaye, elle y arrive puis ça ne fonctionne plus, elle se décourage puis recommence... Elle ne s'était pas préparée à ces oppositions qui pour elle ne devrait pas exister tant elle "donne tout et fait pour le mieux pour sa fille". Elle était en attente d'un comportement reconnaissant, attente qui a vite été balayée par nos échanges ce qui est déjà un bon point pour la suite.

Elle était persuadée de faire le mieux pour son enfant, de savoir ce qui était le mieux pour son enfant en prenant appui sur sa propre enfance et sur son regard d'adulte. A partir du moment où nous avons convenu ensemble de changer sa façon de voir les choses, elle a pu commencer à faire des choix différents tout en respectant sa logique interne et en prenant le temps dont elle avait besoin. L'exercice a consisté à partir non pas de ce qui est "bien" pour sa fille mais de partir de sa fille pour explorer ce qui pourrait l'aider à se sentir mieux, être en pleine conscience de ses capacités, de ses besoins, de ses peurs, de son plaisir... Derrière chaque comportement inapproprié se cache un besoin, une croyance (Discipline positive). Que l'on soit enfant ou adulte, il est difficile de s'épanouir et d'adhérer lorsqu'on nous impose des actions, des attitudes, des discours... qui ne sont pas en accord avec nous-mêmes. Accepter que l'enfant n'est pas "moi", qu'il ne réagit pas comme j'aurai réagi, qu'il n'aime pas ce que j'aime, qu'il ne rit pas aux mêmes choses que moi, qu'il a peur de choses dont il ne devrait pas... c'est déjà accepter qu'il est unique comme moi, qu'il fera ses propres choix comme moi, qu'il sera capable d'accepter les différences de chacun, de respecter les besoins de chacun, de se développer en s'appuyant sur qui il est et non pas de courir toute sa vie derrière l'image de l'enfant que ses parents auraient rêvé d'avoir.


Monique Ensuque

Facilitatrice Parents/Enseignants/Petite Enfance

Certifiée en Burn out parental



Posts récents

Voir tout
bottom of page